Thursday, October 11, 2012

De remarquables découvertes sur la villa gallo-romaine de La Guyomerais

De remarquables découvertes sur la villa gallo-romaine de La Guyomerais à Noyal-Châtillon-sur-Seiche - Institut national de recherches archéologiques préventives



Le décor et les objets mis au jour, témoins de pratiques raffinées et d’un niveau de vie aisé.


Cette  richesse transparaît à travers la décoration mise en œuvre dans les différentes salles. Les murs étaient recouverts de peintures colorées sur fond blanc où alternaient des violets, rouges, jaunes et des noirs. Certains murs devaient être en partie couverts de mosaïques en pâte de verre, comme le soulignent les nombreuses tesselles retrouvées sur le site. Des plaques sculptées en  schiste, figurant des boucliers ou des pilastres, venaient compléter cette décoration. Au sol, des dallages en schiste bleu pouvaient alterner avec des plaques de marbre blanc. Deux fragments de corniches, témoignant d’une architecture soignée, ont aussi été découverts. Tous ces éléments confirment le statut de la villa de La Guyomerais qui est à ce jour l’une des plus riches de Bretagne.

De nombreux objets de la vie quotidienne ont également été retrouvés. Épingles en os, fibule en bronze émaillée, bague en argent, instrument de toilette témoignent du raffinement des différents occupants. 

Les monnaies, très nombreuses, offrent aux archéologues l’opportunité de datations précises, notamment sur l’abandon de la villa. Les nombreuses pièces du IVe siècle révèlent ainsi que le site est encore occupé à cette période. Un vaste séchoir à grains est construit après 320 à l’emplacement du dernier ensemble thermal, soulignant une production agricole toujours importante. Ce n’est qu’après le milieu du IVsiècle, voire le début du Ve, que la villa sera progressivement démantelée et abandonnée.