Sunday, August 26, 2012

Nos ancêtres les Gaulois pistés sur la ligne LGV

Les fouilles archéologiques préventives menées sur le chantier de la ligne LGV, à Monts et Sorigny, ont mis au jour des vestiges gaulois et gallo-romains.

Sur le tracé de la future ligne LGV, à Monts et Sorigny, l'histoire fait un grand écart. Là où le train roulera un jour à grande vitesse entre Tours et Bordeaux, on a trouvé des traces d'occupation qui remontent au temps des Gaulois et des Gallo-Romains. A Monts, sur le site du Petit Nétilly, et à Sorigny, sur le site de Montison, les fouilles de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) ont dû être prolongées face à l'intérêt des découvertes.

Les archéologues ont creusé le sol, à la pelle mécanique et à la pioche. A Monts, sur une zone de 3 hectares, quatre fossés délimitent un enclos où des vestiges qui datent de 2.500 ans ont été trouvés. L'emplacement probable d'une mare, une voie en pierres partiellement dégagée et des morceaux de céramique et de terre cuite, attestent d'une présence de l'homme remontant au moins au IIe siècle av. J-C et se poursuivant jusqu'au Moyen-Age. A Sorigny, c'est une zone de plus de deux hectares qui a été fouillée sur le site de Montison, là où la ligne LGV coupera en deux le domaine forestier de Longue-Plaine. On y a repéré les vestiges d'une vaste ferme gauloise, remplacée plus tard par des constructions gallo-romaines. « On voit dans cette tranchée la trace des gros poteaux qui ont été enfoncés profondément dans le sol. On peut imaginer qu'ils soutenaient un bâtiment assez haut », commentait hier un des responsables de l'Inrap sur place, alors qu'une visite était organisée pour les élus locaux.

Via http://adane.canalblog.com/archives/2012/08/24/24956987.html