Monday, June 04, 2012

Sans le latin...


Oui ,le latin est oublié ,dédaigné ,négligé ,il devient un enseignement marginalisé :le nombre d'élèves qui choisissent cette option diminue chaque année , dans certains établissements le latin n'est même plus proposé aux élèves et quand il l'est, les horaires eux-mêmes sont dissuasifs et montrent que cette discipline est mise au rebut :les cours de latin sont placés en fin de journée de 16 heures à 18 heures ou entre midi et 2 heures…

C'est certain, le latin n'est plus à la mode, pourtant il a connu ses heures de gloire, autrefois n'était-il pas une marque de culture, n'était-il pas prisé, recherché ? Les classes de latinistes littéraires ne regroupaient-elles pas les meilleurs élèves ? Dorénavant elles se raréfient …

Comment expliquer un tel déclin ? Pourquoi méprise-t-on cette langue qui constitue le substrat du français moderne ? Il semble que l'on veuille privilégier les enseignements plutôt scientifiques : les mathématiques, l'économie devenue obligatoire en seconde ou encore les langues vivantes qui ont aussi leur utilité…

via http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sans-le-latin-116598