Monday, June 04, 2012

La Légion VIII Augusta poursuit sa route


Du 6 au 12 mai, une patrouille de la Légion VIII Augusta tente de parcourir à pied les 120 km qui séparent Bibracte d'Alésia (1). 
Partis dimanche matin de Bibracte, dans les conditions de reconstitution les plus fidèles possibles, les membres de l'association Légion VIII Augusta ont, après 22 km de marche, rejoint le lieu d'étape, vers 18 h, le théâtre antique des Bardiaux, à Arleuf (voir notre édition du 7 mai).
 

Huit légionnaires et un centurion

Alors que la patrouille de la Légion VIII Augusta, composée de huit légionnaires et d'un centurion, marchait péniblement dans la forêt morvandelle, le public attendait son arrivée au théâtre antique des Bardiaux, en s'informant ou en participant aux animations proposées par les acteurs et partenaires de cette marche expérimentale : l'association Légion VIII, et les sites d'Aucun et Bibracte.
Ainsi, le public a pu, notamment, déguster du jambon séché et des « pâtisseries » que mangeaient Romains et Gaulois. Les artisans en herbe ont pu apprendre à fabriquer une fibule (sorte de broche qui sert à fixer les plis des vêtements ou à les fermer), un objet emblématique du phénomène socioculturel « de mode » chez les Éduens.
Le public a pu s'informer sur les périodes gauloise et gallo-romaine qui ont laissé leur marque profonde dans toute la Bourgogne et tout particulièrement à Autun, l'ancienne Augustodunum, Bibracte, haut lieu de la civilisation celtique, ou Alésia, site du célèbre siège de la conquête romaine.

via http://autun-bibracte-alesia.blogspot.com/2012/05/la-legion-viii-augusta-poursuit-sa.html