Saturday, May 26, 2012

L'établissement gallo-romain de la chapelle Saint-Gilles à Gouarec ...

Des vestiges archéologiques ont été mis au jour par des travaux de terrassement entrepris en 2006 dans le cimetière de la chapelle Saint-Gilles à Gouarec. Cette découverte était prévisible puisque l'existence d'une construction gallo-romaine était soupçonnée à cet endroit depuis le xixe siècle. Pour certains, la proximité de la voie Rennes-Carhaix, combinée à la confluence du Doré et du Blavet, laissait supposer l'existence d'une station routière ; pour d'autres, une villa romaine se dressait sur cette hauteur.

Trois semaines d'intervention ont permis de dégager les fondations d'un édifice de 335 m² dont le plan est fondé sur un axe de symétrie orienté nord-sud. L'effet de perspective qui en découle est focalisé sur une petite salle carrée, dont les soubassements parementés se distinguent des radiers de fondation qui dessinent le reste du plan. Cette particularité laisse supposer une surélévation du sol sur vide sanitaire contribuant à valoriser cet espace médian, au point d'y envisager un lieu de représentation sociale. De telles caractéristiques renvoient à un type d'habitat identifié dans les provinces du sud-est de l'Europe, mais dont les exemples reconnus sont encore peu nombreux. Elles interrogent sur les liens possibles du propriétaire avec ces régions lointaines, mais posent aussi la question du rôle de l'établissement dans ce secteur particulier de la péninsule armoricaine. 

La frontière entre Vénètes et Osismes y côtoie en effet le carrefour de deux voies importantes alors que la présence du confluent impose plusieurs points de franchissement des cours d'eau.

http://rao.revues.org/1540