Saturday, May 05, 2012

Ces trésors exhumés des limons du Rhône

A quoi sert l'archéologie ? A cette question Jean-Luc Martinez, directeur du département des antiquités grecques, étrusques et romaines au Louvre, répond en évoquant, d'une manière pédagogique, cartes, cartels et vidéos à l'appui, la splendeur de la ville d'Arles sous l'Empire romain. Le musée parisien présente 150 des plus belles pièces exhumées, en 2007, des limons du Rhône (Le Monde du 30 octobre 2009).

Ces splendeurs reposaient, depuis deux mille ans, dans l'ignorance totale, au creux du fleuve, face aux quais de l'ancienne Arelate - habitat près des marais - colonie romaine fondée par César en 46 avant J.-C. Pièce maîtresse, le très beau portrait du souverain, en marbre blanc, est le seul connu sculpté, dit-on, de son vivant par un artiste grec, tant l'expression de son visage aux traits marqués par l'âge est vive, loin des représentations idéalisées de la tradition romaine. Le Gaulois captif en bronze, au corps d'athlète, un genou à terre en soumission, les mains liées dans son dos, illustre l'idéologie triomphale de Rome. Comme cette Victoire de bronze doré, qui a gardé tout son éclat, et qui proviendrait de la frise monumentale d'un édifice honorifique.

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/04/19/ces-tresors-exhumes-des-limons-du-rhone_1687978_3246.html