Saturday, May 12, 2012

Camille Jullian - Vercingétorix _ Chap. XII \ p. 1 & 2

Dès son arrivée chez les Lingons, César appela à lui toutes ses troupes : aux deux légions qu'il trouva sur sa route, aux recrues qu'il amenait, vinrent se joindre les six légions de Sens et les deux légions qui surveillaient les Trévires. La concentration achevée dans la vallée de la Seine, il s'achemina vers Sens avec toute son armée, et se proposa de passer la fin de l'hiver pour préparer la campagne.

Du côté de la Province il était désormais tranquille. Brutus revint auprès de lui. Mais le proconsul laissait au sud des Cévennes et du Rhône 22 cohortes (plus de 12.000 hommes), levées dans le pays même, disposées aux meilleurs endroits, et confiées à son petit cousin et légat, Lucius César ; il pouvait également compter, pour défendre le Midi, sur le zèle des principales nations, les Helviens et les Allobroges ; la tâche de L. César était facilitée par le dévouement du chef helvien Caïus Valerius Domnotaurus, citoyen romain de naissance, et l'un des Gaulois les plus considérés de la Province : si les Arvernes étaient tentés de reprendre la route balayée par César, la vallée de l'Ardèche était bien gardée.

http://www.e-stoire.net/article-camille-jullian-vercingetorix-_-chap-xii-p-1-2-103406396.html