Thursday, December 15, 2011

Pistillus célèbre potier gallo-romain - Le blog de LUTECE

Pistillus célèbre potier gallo-romain - Le blog de LUTECE
http://www.e-stoire.net/article-pistillus-celebre-potier-gallo-romain-91888960.html

 15 décembre 2011 4 15 /12 /Déc /2011 07:11

  Entre le Ier et le IIIe siècle de notre ère, quantité de petites figurines sont produites et diffusées à travers la Gaule, voire au-delà.  Ces statuettes en terre blanche sont produites par moulage, à partir d'une argile très fine. Les deux faces, moulées séparément, sont collées à la barbotine puis cuites, avant d'être parfois peintes. En Gauleromaine, plusieurs ateliers ont fabriqué en masse ces images populaires, destinées à  une clientèle trop modeste pour acquérir des statuettes en bronze. « Qu'on ne se trompe pas d'ailleurs sur le mérite de Pistillus et de ses émules : ce sont de pauvres œuvres que leurs figurines, faites pour de pauvres ménages, et qui s'en allaient remplir les boutiques à quelques as ou qu'étalaient les colporteurs aux heures de marché » (Camille Jullian).
   Ainsi, comme le rappelle en 1920 Camille Jullian dans son Histoire de la Gaule, sont parvenues jusqu'à nous les productions de : « Allusa à Bordeaux, connu pour ses Mères ; l'Armoricain Rextugénos, pour ses Vénus à la rigidité hiératique ; Sacrillos l'Arverne, de Toulon-sur-Allier, grand fournisseur de colombes ; et surtout l'Eduen Pistillus, qui passamaitre dans le genre familial, remplissant toute la Gaule de Mères pouponnières, d'enfants au berceau, de lits domestiques, de chiens gardiens du foyer ».

  La production de Pistillus était largement diffusée dans l'ensemble de la Gaule, en direction de l'Atlantique (via Bourges, Poitiers, Nantes…) vers l'est et le nord ouest suivant la voie d'Agrippa. Elle a atteint aussi la Germanie supérieure, les provinces de Rhétie et du Norique (Mayence, Bavière, lac de Constance, Tyrol autrichien).

  Pistillus se distingue des autres coroplathes (fabricants de figurines), par des statuettes soignées et des thèmes variés : déesses protectrices, Vénus, Abondance, animaux, mais aussi de aussi tendres représentations de l'intimité romaine comme Les amants de Bordeaux, découverts en 1850, où homme et femme échangent des caresses dans un lit de type romain, sous la protection d'un chien endormi. 

La découverte à Autun (Agustodunum) d'un four de potier, de moules, de figurines et de ratés de cuisson signés « Pistillus » atteste de la présence de son officine dans cette ville.

Par Lutece - Publié dans : La Gaule Romaine - Communauté : L'HISTOIRE DE FRANCE