Tuesday, December 27, 2011

Arthur : Quelle part de vérité derrière la légende ?

Arthur : Quelle part de vérité derrière la légende ? - Paranormal
http://www.mystere-tv.com/arthur-quelle-part-de-verite-derriere-la-legende-v2354.html

Ce reportage tentera de nous faire comprendre un peu mieux les faits historiques qui permirent à de nombreux écrivains de perpétuer la légende du célèbre roi Arthur. Ainsi nous commencerons par nous remémorer les détails délivrés par le moine Nénnius dans son livre nommé « l'histoire des bretons », ouvrage du 9e siècle dans lequel le monde pu découvrir pour la première fois le nom et les exploits de cette figure qui ne tardera pas à attiser l'inspiration de nombreux écrivains. On y découvre une représentation très éloignée de celle que nous connaissons aujourd'hui.

On peut par exemple y lire la citation suivante :« Alors à ce moment-là, il combattit les saxons au côtés des rois des bretons, mais dans les batailles s'était lui le chef ». Comme vous pouvez le constater, cette seule phrase prouve en quelques mots qu'à cette époque Arthur ne possédait pas encore le statut de roi qu'on lui fera pourtant tant coller à la peau par la suite.

On y découvre également les réels faits d'armes d'Arthur qui fut victorieux des saxons lors de 12 grandes batailles dont la dernière se situait à Baden Hill. Les historiens qui se sont penchés sur ces écrits relièrent ces faits aux invasions anglo-saxonnes qui marquèrent, au 5e siècle, le début des « temps obscurs ».

Il faudra ensuite attendre le 12e siècle pour qu'un écrivain français du nom de Chrétien de Troyes décide de faire revivre ce personnage. Il lui apportera alors les attributs des chevaliers de son époque, le faisant ainsi embrassé la cause chrétienne et inventant par ce fait un des objets les plus légendaires de notre monde, le Saint Graal. C'est également lui qui fera apparaître les célèbres chevaliers de la table ronde dans la légende arthurienne.

Puis, ce sera enfin au tour de Sir Thomas Malory de se ré-approprier ces figures emblématiques et d'apporter à chacune de nouveaux attributs. Lancelot deviendra alors « le plus grand chevalier du monde », Guenièvre, une épouse infidèle qui succombera aux charmes de ce courageux chevalier et Mordred, le neveu perfide qui finira par prendre la vie du vertueux roi Arthur.

Tout ceci sera parsemé de fabuleux combats en armure, détails que Malory n'hésitera pas en emprunter à son époque, laissant ainsi pensé aux lecteurs néophytes que cette légende datait en réalité déroulée au 15e siècle. Nous réaliserons alors à quel point notre vision actuelle a été faussée au fils des siècles et comprendrons ainsi les raisons qui rendirent cette figure si insaisissable.

Mais, ce reportage ne fera pas que nous remémorer les détails de cette extraordinaire personnage et tentera également de nous fournir des hypothèses plausibles quant à sa réelle identité. Un des candidats les plus sérieux est Ambrosius Aurélius, un souverain de haut-rang dans la lignée romaine qui vivait au 5e siècle. Il est vrai que de nombreuses étapes de sa vie coïncident avec les détails historiques que nous connaissons d'Arthur, mais elles ne peuvent pas apporter une réponse à chacun des critères de recherches qu'utilisent les historiens.

Une autre thèse nous présente un breton qui vivait à cette même époque et portait le nom de Riothamus. Il est décrit comme un roi si puissant que Rome ira même jusqu'à lui demander son aide, ce à quoi il répondit favorablement. Pour ce faire, il traversera la Manche, accostera en Bretagne avant de se diriger vers la Bourgogne. Sur le chemin, il se fera trahir par un de ses lieutenants, ce qui lui coutera la vie.

Ce dernier fait coïncide parfaitement avec la légende du roi Arthur qui se fit également trahir par un de ses lieutenant et également neveu, Mordred. Il faut aussi ajouter qu'un lieu nommé Avallon existait non loin de la dernière bataille que livra Riothamus et que ce dernier, tout comme Arthur, ne fut pas tué lors de sa dernière bataille mais mortellement blessé. Il lui aurait donc été possible d'utiliser ces dernières forces pour se rendre dans ce lieu au nom curieusement semblable à celui évoqué dans la légende.

En vue de ces résultats, les historiens pensent qu'il est très probable que le personnage du roi Arthur ait été construit en fusionnant la vie de ces deux personnages emblématiques. Le roi Arthur, tel que nous le connaissons aujourd'hui, n'a donc très probablement jamais existé et cela même si sa légende retrace des faits qui font réellement partie de l'histoire britannique.