Saturday, November 19, 2011

Le char de guerre

Le char de guerre des « Portes de l'Histoire
http://www.armae.com/blog/le-char-de-guerre-des-portes-de-l%E2%80%99histoire.html

Le char de combat utilisé par les Gaulois est cité pour la première fois par Tite-Live lors de sa description de la bataille de Sentinum en -295. Alors que cette arme semble être abandonnée depuis de nombreuses années sur le continent, César les décrit dans ses Commentaires de la Guerre des Gaules lorsqu'il combat les Celtes insulaires de Bretagne.La reconstitution de ce char a été possible grâce aux objets que l'archéologie met à notre disposition, nous avons : des pièces de monnaie sur lesquelles figurent des chars de combat, des éléments métalliques de véhicules retrouvées dans les tombes à char (le bois ayant généralement entièrement disparu), des mors de chevaux, et enfin quelques artefacts exceptionnelles de bois, notamment des jougs, retrouvées dans le lac de Neuchâtel en Suisse.

L'apparence de ces chars est relativement simple : ils sont pourvus de deux roues cerclées de bande de fer, d'une caisse pour accueillir conducteur et guerrier, et d'un axe, le timon, terminé par un joug pour y attacher deux chevaux. Sa particularité vient de ses suspensions en corde de chanvre pour la caisse qui permet une bonne stabilité, notamment dans les tournants à vitesse rapide.

Le char de combat présenté ici est un véhicule conforme à ceux utilisés du 4ème siècle avant J. –C au 3ème siècle avant J. –C. Il a été reconstruit par Patrice Guillard, Cyrille Ramos et Nathalie Cussenot, des Portes de l'Histoire, qui ont utilisé du frêne, entièrement travaillé à la main (plane, rabot, lime), et toutes les pièces métalliques sont forgées. Il est régulièrement en action lors de manifestations de reconstitution historiques.