Monday, November 21, 2011

L'Art de la Guerre : De Bello Gallico ...

L'Art de la Guerre : De Bello Gallico ... - Le blog de thierry
http://figs.over-blog.com/article-l-art-de-la-guerre-de-bello-gallico-89240670.html

 Je n'avais jamais eu l'occasion de jouer avec lui jusqu'à présent et c'est un véritable plaisir que de le faire.

Il alignait une redoutable et très solide armée Romaine Haut Empire composée de 20 unités : 5 unités de légion armure impact élite, 5 unités d'auxiliaires impact, un peu de troupes légères javelot et arc, 3 unités de cavalerie lourde, 2 cavaliers légers numides et une unité de cataphractaires considérés comme cavalerie lourde impact. Bref, du lourd, du très lourd pour mes Gaulois tout nus. Le tout est bien commandé avec 2 généraux brillants et un ordinaire.

De mon côté, je lui présente l'armée de Brennus (option de la liste gauloise avant 200 av JC) forte de 25 unités. Le commandement est bien plus aléatoire que celui du Romain car deux généraux sont compétents, le troisième étant ordinaire.

Mon corps principal est composé de guerriers lourds et gaesati élite ainsi que de la cavalerie lourde gauloise (nobles).

Mon second corps est formé de fantassins moyens capables de prendre les terrains accidentés. Le dernier corps est composé uniquement de troupes montées : cavaliers légers javelot et chars légers.

Le terrain gène considérablement mon déploiement (ravine, lac) en fait je me déploie comme une buse et surtout Ludo a pu placer un bord de mer qui va couvrir son flanc et réduire ma zone d'action. Son armée, moins nombreuse, va pouvoir concentrer sa force de frappe. Tout ce que j'avais pu échaffauder les jours précédents (village, embuscade de cavalerie dans ce village, broussailles…) tout est tombé à l'eau, c'est le cas de le dire.

Je vais passer ma partie avec des troupes mal placées, qui courent après des adversaires trop rapides et des combats improbables qui tournent logiquement à l'avantage du plus puissant.

Les Romains de Ludo, peints par Seb, sont vraiment superbes… malheureusement pour les Gaulois, ils vont les voir de près, de trop près..

Ludo attaque rapidement mes lignes et se fait tout de suite très menaçant, ne me laissant ue peu d'options. Il me force sur le centre, me ralentit sur une aile et me bloque l'autre.

Les légionnaires menacent l'infanterie moyenne gauloise

La cavalerie lourde romaine tente de ralentir l'avance des gaesatis

Les légionnaires, plus puissants, enfoncent les lignes gauloises….

Les auxilia romains apportent leur appui aux légions et le corps central gaulois s'effondre, non sans combattre.

Pendant ce temps, la cavalerie gauloise est à la poursuite des cavaliers romains alors que l'infanterie lourde attaque les auxiliaires et les bouscule.

La partie devient de plus en plus serrée, les deux armées sont au bord de la rupture : 17 pertes pour le Romains contre 23 pour le Gaulois. De Toutatis ou de Mars qui va l'emporter ?

Brennus lance son char dans la bataille pour l'ultime effort de son infanterie lourde…

Rien n'y fait, les Gaulois tombent sous le joug romain. Défaite 25 à 18. Il s'en est fallu de très peu que la victoire ne revienne à Brennus.

En tout cas, ce fut une belle partie, très acharnée et plaisante où Ludo a su montrer un bel esprit tactique et ludique. Quand il maitrisera un peu plus la règle, il deviendra, à n'en pas douter, un adversaire très redoutable.

Par thierry - Publié dans : L'art de la Guerre