Thursday, November 03, 2011

Article: L’Actualité de l’Antiquité

L'Actualité de l'Antiquité
http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2011/11/revue-de-liens-2/


Rechercher

Navigation du site

Insula

Le blog de la Bibliothèque des Sciences de l'Antiquité (Lille 3)

L'Actualité de l'Antiquité

Par Christophe Hugot le 3 novembre 2011 Publié dans Revue de liens

Revue de liens / 2

Pour notre deuxième revue de liens, nous parlerons de la Libye, de la Jordanie, de Pompéi, des Etrusques, de l'Allemagne, d'Hazebrouck, d'un camp romain, de médecine, de Khadafi (encore), de Silvio Berlusconi, d'Ötzi etc etc. Un billet d'infos glanées ici et là, présentant une Antiquité parfois décalée.

Sic transit gloria mundi

« Sic transit gloria mundi » : c'est par ces mots en latin que Silvio Berlusconi a commenté la mort de son ancien allié Kadhafi, selon l'agence italienne Ansa.it : « Ainsi passe la gloire du monde ». L'expression du Président du Conseil italien a fait le tour des rédactions de presse et traduite dans toutes les langues. On trouve dans Gallica maints exemples d'utilisation de cette expression pour signifier la fin d'hommes importants (Napoléon etc). Dans ses Fleurs latines des dames et des gens du monde ou Clef des citations latines qu'on trouve fréquemment dans les ouvrages des écrivains français, paru en 1894, P. Larousse explique cette citation. On trouve même l'expression pour désigner la fin d'un estaminet lillois dans le quatrième volume des Chansons et pasquilles lilloises d'Alexandre Desrousseaux, l'auteur du P'tit Quinquin, paru en 1881 (Gallica).

Il n'y a pas que Silvio Berlusconi qui parle latin. « Tuitores linguae latinae : quand les twittos parlent antiquité gréco-romaine » est le dossier du mois du site internet Le café pédagogique. Ce dossier mentionne ceux qui parlent Antiquité sur Twitter en employant parfois la langue de Virgile : « Twitter est devenu le lieu idéal pour les groupes qui souhaitent échanger dans une langue étrangère, et le latin ne fait pas exception à la règle. Les choses restent encore un peu compliquées pour le grec ancien ».

On imagine le dialogue suivant sur Twitter :

@kadhafi
معمر القذافي Tu quoque fili
il y a 1 minutes

@silvio
Silvio B. Sic transit gloria mundi
il y a 2 minutes

@kadhafi
معمر القذافي
O tempora, O mores
il y a 2 minutes

La Libye et la Jordanie

La Libye redécouvre ses trésors archéologiques. La conduite des Libyens envers leur patrimoine archéologique, durant le conflit, a semble t-il été exemplaire soulignent les observateurs. Seul le Trésor de Benghasi, un trésor monétaire de milliers de pièces antiques et d'autres objets a disparu du coffre de la Banque commerciale de Benghazi où il était entreposé. Mais il semble que celui-ci commence à être retrouvé, en particulier en Egypte.

le Royaume de Jordanie, bien que situé au Moyen-Orient, reste quant à lui une destination sûre, assure le site internet visitJordan. La Jordanie fait actuellement une campagne de publicité autour des 200 ans de la redécouverte de Pétra. C'est en effet en 1812 que l'explorateur suisse Johann Ludwig Burckhardt redécouvrit la cité des Nabatéens.

Autour des Étrusques

Une mère « italienne », un accouchement très médiatique. L'actualité de ce mois d'octobre a été marqué par l'annonce d'une naissance. Des archéologues ont en effet retrouvé en Toscane un fragment de céramique étrusque représentant une scène d'accouchement. « Nous avons été stupéfaits de voir cette scène intime, qui doit être la plus ancienne représentation d'accouchement dans l'art occidental » déclare le Dr Phil Perkins (Open University au Royaume-Uni). Voir sur Maxisciences, en particulier, une photo de la mère et de l'enfant.

En 1955, Alberto Giacometti visite au Musée du Louvre l'exposition Art et la civilisation des Étrusques. L'artiste découvre émerveillé une forme de figure sculptée longiligne qu'il développera jusqu'à l'extrême dans ses longues figures verticales. La Pinacothèque de Paris a eu l'heureuse initiative de confronter une trentaine de sculptures de Giacometti et plus de cent cinquante objets étrusques dans une exposition intitulée Giacometti et les Étrusques. Parmi les oeuvres exposées jusqu'au 8 janvier 2012 se trouve la fameuse "ombre du soir" ("Ombra della sera"), célèbre statuette votive du IIIe siècle avant notre ère, provenant de Volterra (Toscane), dénommée ainsi par le poète italien Gabriele d'Annunzio.

Autour de Pompéi (suite)

Notre première revue de liens avait relaté qu'un mur s'était encore effondré à Pompéi en octobre. L'Europe a débloqué 105 millions d'euros pour un plan de secours qui s'étalera sur quatre ans a annoncé  Johannes Hahn, le commissaire de l'UE pour la politique régionale, lors d'une conférence de presse à Rome que relate la Tribune de Genève.

Quoi de neuf docteur ?

« Quoi de neuf docteur ? » est une citation empruntée à un célèbre personnage à longues oreilles de la Warner Bross pour servir d'accroche à l'exposition qui, jusqu'au 22 avril 2012 au Musée gallo-romain de Lyon, est consacrée au thème de Médecine et santé à l'époque romaine. Conçue à l'origine par le Musée romain de Nyon en Suisse, sous la direction de Véronique Rey-Vodoz, conservatrice du musée et de Véronique Dasen, commissaire, professeure d'archéologie classique à l'université de Fribourg (Suisse), le musée gallo-romain de Lyon-Fourvière a considérablement enrichi le projet par des emprunts exceptionnels.

Toujours dans notre rubrique « Santé », une trentaine d'experts se sont rassemblés du 20 au 22 octobre à l'Académie européenne de Bolzano pour identifier les causes de la mort d'Ötzi, cet homme mort il y a 5000 ans, naturellement momifié dans la glace, découvert en 1991 dans les Alpes italiennes. Les experts concluent qu'après avoir mangé céréales, bouquetin et pomme, Ötzi aurait été attaqué, abattu par une flèche en plein poumon et laissé sans sépulture, résume Sciences & Avenir.

Quelques informations archéologiques locales …

« On est en France, pas au Far West », s'exclame Nelly Poignonnec dans le quotidien La Voix du Nord. La responsable nationale de la communication de la Commonwealth War Graves Commission (CWGC), située à Beaurains, s'indigne que des fouilleurs britanniques (dont au moins un chercheur d'épaves interdit de fouilles en Angleterre) soient venus creuser le sol à Hardifort, près d'Hazebrouck (59), sans autorisation et sans prendre des mesures de sécurité nécessaires, pour en exhumer les restes d'un Spitfire et son occupant, sans doute abattus en avril 1942. Cette action contrevient en effet à la Loi du 27 septembre 1941 portant réglementation des fouilles archéologiques qu'on peut lire (avec ses révisions) sur le site Archeodroit.net. Aujourd'hui on s'interroge sur le devenir de la trouvaille.

Pour Wolfgang Kirschen, « c'est une découverte sensationnelle pour la recherche romaine, en Westphalie » : en Allemagne, c'est en effet un camp romain important qui a été retrouvé dans la petite localité de Olfen, près de Munster. Le petit camp d'Olfen a sans doute été stratégiquement très important pour les légionnaires romains durant les campagnes de Drusus en Germanie. On supposait l'existence de ce camp sur la Lippe depuis 1890, année où fut retrouvé un casque en bronze. La presse allemande a évidemment fait écho de la découverte de ce Römerlager, par exemple Die Stern. On pourra regarder un reportage filmé sur le site LWL.

La saison des prix

Décrypter la différenceDécrypter la différence

Les mois d'octobre et novembre sont traditionnellement ceux de remise des prix aux auteurs. Le site de l'INRAP signale l'obtention du Prix Handi-Livres pour l'ouvrage Décrypter la différence coordonné par Valérie Delattre et Ryadh Sallem qui propose une histoire du handicap et de sa lecture à travers les âges. Ce livre, présent à la BSA, est malheureusement ignoré des principales bibliothèques, si on en croit le catalogue du Sudoc. C'est souvent le problème avec les ouvrages issus d'associations ou de collectivités, comme nous l'avions déjà signalé dans un billet d'Insula : Une nouvelle "damnatio memoriae" ? Voir les autres lauréats sur le site handilivres.

Nouvelle revue en ligne

Pour finir, bienvenue à la Revue des études Tardo-antiques, nouvelle revue électronique consacrée à l'Antiquité tardive et présente sur le site de l'université de Montpellier 3.

C'est tout pour aujourd'hui. Voir l'info en continu sur notre compte Twitter et notre base de signets sur Delicious.

Citer ce billet

Colophon

Contrat Creative Commons Insula, Le blog de la Bibliothèque des Sciences de l'Antiquité (Lille 3) Propulsé par WordPress Thème adapté de Basics
ContactFlux RSS des billetsDerniers commentairesPlan du site

HTML5 RDFa

  1. Christophe Hugot, « L'Actualité de l'Antiquité », Insula [En ligne], mis en ligne le 3 novembre 2011. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2011/11/revue-de-liens-2/>. Consulté le 3 novembre 2011.


(via Instapaper)