Saturday, November 05, 2011

Article: Cléopâtre et sa cité engloutie

Cléopâtre et sa cité engloutie
http://www.mystere-tv.com/cleopatre-et-sa-cite-engloutie-v2119.html

Cléopâtre et sa cité engloutie

Cléopâtre et sa cité engloutie - Vu 4364 fois.

Résumons l'histoire de la vie de Cléopâtre en quelques mots, pour mieux comprendre ce que nous allons visionner. Cléopâtre épouse César, ils ont un garçon ensemble et elle veut que leur héritier gouverne l'Egypte et Rome. Quand césar est tué, elle devient alors la maitresse de marc Antoine et c'est cela qui causera sa perte, car Octave, le rival de Marc Antoine monte les romains contre cette reine qui tente d'imposer son fils au trône. Il réunit une vaste armé pour soumettre la reine et son armé écrase les égyptiens. Elle s'enfui, cachée elle attend le retour de Marc Antoine, mais Octave la précède et il fait assassiner son fils. Voici le marché qu'Octave lui propose, elle doit abdiquer, trahir Marc Antoine et s'allier à Octave, ce qu'elle refuse. À l'annonce de son « faux » suicide, Marc Antoine décide à son tour de la rejoindre dans la mort. Cléopâtre a tout perdu, son empire, son fils et l'homme qu'elle aime. S'en ai fini de cette femme de pouvoir.

L'antique citée de Cléopâtre, prise par Alexandre le grand, resurgie de la terre et des flots.

C'est grâce à l'étude des textes anciens que les archéologues ont pu déterminer où se trouvait exactement la vielle Alexandrie. Mais le plus gros de la ville est immergée ou d'autres bâtiments ont été construit à cet emplacement, les recherches s'avèrent donc difficiles.

Voici les archéologues sur le site de Terra Santa où ils commencent des fouilles d'urgences, il faut faire vite, le temps est compté, car ces terrains sont les propriétés du gouvernement. Il faut tout d'abord atteindre la plateforme rocheuse sur laquelle ils avaient bâti la cité et cela s'avère difficile.

Un des archéologues présents sur les lieux se souvient, qu'étant petit, pendant la guerre, il a été, avec sa famille, mis à l'abri dans des grandes citernes (vides, je tiens à le préciser) au sous-sol dans son quartier, ils décident donc d'aller y jeter un œil. Ils s'aperçoivent vite qu'il y a au sous-sol l'accès à un autre niveau souterrain. Il s'avère que ces grandes citernes visaient à stoker de l'eau du Nil pour fournir toute la population.

Les voici maintenant sous l'eau, à la recherche de monuments historiques immergés et les courants forts rendent les recherches plus que difficile. Ils découvrent une statue de sphinx décapité portant des inscriptions. La porte du phare d'Alexandrie est aussi retrouvée sous l'eau.

Retour sur le site Terra Santa, il faut faire vite, plus que quelques semaines avant que les travaux ne reprennent. À quelques mètres sous la surface, là où ils ont découvert des tombes, les premiers ossements apparaissent. Ils mettent aussi à jour une urne, scellée il a plus de 2000 ans et ils espèrent en découvrir plus sur les rites funéraires en l'ouvrant. Des fragments crâniens apparaissent et ils découvrent que les ossements des pieds à la tête sont enfouis dans l'urne.

Les jours passent et le chantier de fouilles progresse, petit à petit, la ville des morts se dévoile. Les familles des défunts peignaient de belles fresques sur les murs tombales pour leur rappeler combien le monde des vivants est beau.

Les fouilles sous-marines reprennent après une tempête de sable et nos chercheurs sont de nouveau en action. Ils vont fouiller une zone jusqu'ici jamais explorée et espèrent trouver le mausolée de Cléopâtre et le temple d'Isis. Ils repèrent tout d'abord un énorme bloc de pierre, ce qui pourrait bien être un pilonne. Souvent un pilonne était placé devant un sanctuaire ou un lieu sacré, ici, sûrement un temple où Cléopâtre se rendait chaque jour pour prier.

Mais les proportions de ce pilonne sont inhabituelles. La météo étant stables, ils décident de sortir l'énorme monolithe de granite de l'eau. Après les dernières vérifications de sécurité, les plongeurs prennent position. Le pilonne pèse plusieurs tonnes, c'est pourquoi une simple erreur peux devenir fatale. Des ballons solidement fixés au pilonne vont le faire remonter tout en délicatesse et il est ensuite lentement tracté jusqu'au port d'Alexandrie où il sera examiné avec le plus grand soin.

Ce pilonne est un témoin précieux de l'histoire de l'architecture d'Alexandrie et nous montre comment la vie se passait en ce temps-là.

Le voici à présent érigé sur le quai, position qu'il n'aurait jamais dû quitter et il retrouve toute sa splendeur. Malheureusement, il n'y a aucune inscription, mais avec ce bloc, ils peuvent imaginer comment était le temple de Cléopâtre, c'est une