Monday, June 20, 2011

À ta santé César! Le vin chez les Gaulois — L'épopée du vin, de l'Antiquité jusqu'à nos jours

Comment les teigneux Gaulois trinquaient-ils après une bonne bagarre contre les romains de Jules César, pour célébrer ou panser leurs blessures? Vous trouverez une partie de la réponse cet été au musée de Pointe-à-Callière, dans le Vieux-Montréal.

Évidemment, le sujet de l’exposition baptisée À ta santé César! Le vin chez les Gaulois n’est pas si simpliste. C’est en effet à une véritable épopée à travers l’antiquité du vin, de l’époque la plus lointaine où les fouilles archéologiques ont pu déceler l’existence de production vinicole en Arménie, 5400 ans avant notre ère, jusqu’à son expansion en France vers la fin de l’empire romain, que l'on est convié.

Car ne l’oublions pas, s’il est légitime de penser aujourd’hui que la France est le berceau de la viticulture mondiale par son volume de production et la légende de plusieurs de ses crus, c’est beaucoup plus tard que les Moyen-Orientaux, les Grecs et même les Italiens, que les Français se sont mis à la culture de la vigne.

D'abord dans le sud, autour de Marseille, puis tout le long de la vallée du Rhône jusqu’à Vienne, où est produit le mythique Côte-Rôtie.

Plus à Rue Frontenac