Friday, June 17, 2011

Spartacus: Vengeance – le créateur parle des difficultés rencontrées par la série

Nous devons recréer la Rome antique avec un budget limité et savoir équilibrer l’exactitude historique et les besoins pour la dramatique. Et, dans le cas de Spartacus, il ya le processus délicat pour filmer les scènes peu habiller afin de pouvoir bien rendre l’ambiance des fêtes bacchanales.

« C’est la pire chose au monde » dit DeKnight des fréquentes et selon lui «inconfortables» scènes de nu de la série . « Imaginez, vous avez une réception dans votre salon, avec tous vos amis présents et tout le monde doit se déshabiller -- vous ne savez pas où regarder. »

DeKnight a fait ces commentaires au Los Angeles, Landmark Theater lundi lors d’une projection de l’avant-dernier épisode de Spartacus: Gods of the Arena. La projection suivie d’une session Q & A, animée par l’éditeur de TheWrap, Daniel Frankel, faisait partie de la série TheWrap Emmy Screening Series.

Plus à TVQC