Thursday, June 09, 2011

Hermagnos

Le carnet de recherches concerne trois courants religieux de la fin de l’Antiquité, les hermétistes, les gnostiques et les manichéens, dans le but de contribuer l’étude de la diversité religieuse dans l’Empire romain durant les quatre premiers siècles de l’ère chrétienne, en s’interrogeant sur la définition et la formation d’identités religieuses, les contacts entre celles-ci et leur insertion dans le paysage religieux et culturel de leur époque. Ces trois courants sont différents, mais ils ne sont pas sans lien entre eux.

Leur étude simultanée constituerait une contribution à l’histoire culturelle et à l’histoire des religions de l’Empire romain durant les quatre premiers siècles de l’ère chrétienne. Gnostiques et manichéens se sont propagés, les premiers à partir de l’Égypte, les seconds à partir de l’Iran, dans tout l’Empire romain. Il est plus difficile de préciser le milieu d’origine des hermétistes, à part l’Égypte.

Plus à  Hermagnos