Tuesday, May 24, 2011

Pour en finir avec l’Alsace, le découpage romain!

«Le plus simple pour en finir avec ces querelles d’Alsaciens ne serait-il pas d’en finir avec l’Alsace? Je m’explique.

Jusqu’à présent, l’entité «Alsace» formait une unité quasi indivisible au sein de la République française; il n’était pas question de séparer ces deux départements, avec leur histoire spécifique commune, leur langue germanique commune (avec quelques nuances). L’heure ne serait-elle pas venue d’envisager cette séparation?

Cette langue germanique locale, naguère encore présentée comme un ciment indéfectible entre les deux départements du Rhin, est en passe d’être oubliée par les jeunes générations. (...) La méconnaissance de la langue française n’est donc plus un obstacle à une immersion complète dans le milieu français.

Plus à DNA